Home » » étude de structures en béton armé en zones sismiques - PFE

étude de structures en béton armé en zones sismiques - PFE

Ce Projet de Fin d’Etudes a été réalisé dans le bureau d’études AGIBAT Ingénierie, situé à
Ecully près de Lyon. Le thème du projet concernait l’étude de structures en béton armé en zone
sismique.




L’objectif principal était de permettre à un bureau d’études comme AGIBAT d’adopter une
meilleure position face à une étude sismique. Les questions pouvaient être d’ordre théorique, que ce
soit au niveau du type de modélisation des structures, des paramètres de l’analyse modale spectrale,
de la détermination des efforts statiques équivalents et de leur combinaison, ou d’ordre plus
pratique, avec l’étude du contreventement par voiles et le ferraillage de ces éléments.
Quant à mes objectifs personnels, ils étaient similaires aux attentes de l’entreprise, c’est-à-
dire pouvoir comprendre chaque étape d’une étude sismique, et par la suite avoir un regard critique
par rapport aux résultats obtenus.
C’est pourquoi la première partie du PFE a consisté en l’étude et la compréhension des
notions importantes mises en jeu, comme les différents types de modèles (2D type brochette, ou 3D
type Eléments Finis), l’Interaction Sol-Structure (ISS), la notion de coefficient de comportement,
les diverses combinaisons des efforts statiques équivalents ou le fonctionnement du
contreventement.

Ce rapport va plutôt détailler la seconde partie du PFE, à savoir les projets qui m’ont permis
de voir concrètement l’application du règlement parasismique PS92 [1], ainsi que les travaux
effectués sur l’ISS et sur le fonctionnement du contreventement par voiles.
Dans une première partie, nous verrons ainsi le déroulement d’une étude sismique selon le
PS92 avec le projet Nanobio. Nanobio était l’occasion de mieux comprendre la démarche réelle
d’une analyse sismique, ainsi que les procédures de vérification des éléments de structure affectés
par l’action sismique, en l’occurrence les voiles et les pieux.
Puis nous nous intéresserons à un bloc de la clinique d’Annemasse afin de mesurer les effets
de l’ISS sur le comportement sismique du bâtiment. Le bloc étant fondé superficiellement, il offre
la possibilité d’étudier un peu plus l’ISS, en mettant en pratique la méthode de Deleuze [6]. En
effet, celle-ci permet de modéliser l’ensemble sol/fondations par des ressorts qui seront caractérisés
par des raideurs en translation et en rotation, et par des amortissements correspondants.
Nous terminerons alors sur l’étude du contreventement par voiles, notamment avec la prise
en compte des voiles inclinés en plan et des voiles composés de forme diverse (U, Té, L, Z, etc.).
Cette étude va nous permettre d’appréhender la complexité du fonctionnement du contreventement
et de ses éléments.


Rejoindre plus de 2200 abonnées : tapez votre e-mail et cliquer sur submit ci-dessous :

S'abonner pour rejoindre plus de 2000 inscrits (Vous allez recevoir un e-mail d'activation)

Cherchez un article sur 4geniecivil


Like us on Facebook
Follow us on Twitter
Recommend us on Google Plus