Home » » Calcul NPSH pour les pompes

Calcul NPSH pour les pompes

P

Soit une pompe qui aspire l’eau contenue dans une cuve. La hauteur d’eau au-dessus
de la pompe est H. La pompe crée une dépression au niveau de l’aspiration et on constate des
mouvements de convection près de l’orifice de sortie.

Pour une certaine hauteur d’eau restante au-dessus de la pompe il apparaît une aspiration de la
surface de l’eau, celle-ci se creuse, on conçoit qu’il faille stopper l’aspiration.

tuyauterie

groupe

cuve

Si l’aspiration continue, il y a création de bulle d’air au sein du liquide ce qui implique
une diminution du volume d’eau aspiré et donc une diminution du débit. Le débit d’air risque
alors d’être tel que le débit d’eau devient nul, la pompe n’aspire plus, il y a une brusque
variation du débit. Celui-ci étant nul, les bulles disparaissent ce qui permet une brusque
reprise de l’aspiration puisque la pompe tourne toujours.
On conçoit qu’il faille respecter une hauteur minimum d’eau au-dessus de la pompe, cette
hauteur est le NPSH requis pour le bon fonctionnement de l’installation, il est indiqué par le
fabricant de la pompe en considérant que le liquide est à sa température d’ébullition.
Pour être sûr d’éviter le phénomène présenté précédemment (CAVITATION) il faut
conserver une hauteur supérieure au NPSH requis, c’est le NPSH disponible. Il dépend de
l’installation et il faut donc le calculer.



NPSH pdf

Cherchez un article sur 4geniecivil


Rejoindre plus de 2000 abonnées : tapez votre e-mail et cliquer sur submit ci-dessous :

S'abonner pour rejoindre plus de 2000 inscrits (Vous allez recevoir un e-mail d'activation)

Like us on Facebook
Follow us on Twitter
Recommend us on Google Plus